Le_Pasteur_Tando_

Le Pasteur Godefroid Tando est originaire de Kinshasa, en République Démocratique du Congo (Afrique). À l’âge de 28 ans, alors homme d’affaires prospère, en tant que directeur et associé à l’exploitation des mines de diamants, de cuivre, de cobalt et d’or à Katanga, il donne sa vie à Jésus-Christ.

Son premier combat débute par la séparation de sa conjointe et de leurs trois fils. Ils n’étaient pas mariés et celle-çi ne voulait rien savoir du Christianisme. Elle a donc quitté. le foyer avec les garçons. Quelques années plus tard, il apprend qu’elle a donné sa vie à Jésus.

Très jeune dans la foi, il comprend l’importance de la prière et s’y consacre plusieurs heures par jour. Il est richement béni par le  Seigneur. Il vit dans l’abondance et le luxe.

En 1993, alors qu’il est en prière, le Seigneur lui montre une vision. Il se voit dans une pièce. Quelqu’un ouvre une porte et de l’autre côté, il voit un stade rempli d’une grande foule. Une voix lui dit : <Voici les gens à qui tu vas prêcher>. Il répond : <Mais je ne sais pas comment prêcher>. Et il se réveille. C’est ainsi que commence à se manifester l’appel de Dieu dans sa vie.

En 1996, pendant qu’il est à la recherche de pierres semi-précieuses, il reçoit une autre vision dans laquelle on lui appose des sceaux, en lui disant: <Toi, tu seras mon serviteur>. Peu de temps après, le pasteur de son assemblée, lui demande de prêcher.

Depuis son premier appel, plusieurs hommes de Dieu lui prophétisent qu’il sera pasteur. L’un d’eux précise même qu’il est un grand serviteur de Dieu et que le Seigneur ne va pas l’utiliser qu’au Congo mais dans le monde entier.

Une semaine plus tard, un autre homme de Dieu, invité à prêcher dans son église, le pointe du doigt et lui dit : <Derrière toi, il y a des blancs et des noirs qui attendent ton ministère>.

Par ailleurs, le pasteur de son assemblée lui répétait sans cesse qu’il était un pasteur.

Il continue de s’y opposer vivement car, d’une part, il sait qu’il peut s’adresser sans difficulté à une foule en tant qu’homme d’affaires mais en aucun cas, il se voit capable d’annoncer la Parole de Dieu.

Malgré l’appel de Dieu au ministère pastoral, il refuse d’y répondre. Il sait qu’il devra tout quitter pour la pauvreté matérielle. En Afrique, les pasteurs vivent sans salaire. Ils doivent par conséquent s’appuyer sur Dieu qui pourvoira à tous leurs besoins. Parfois, ils sont conduits à demander aux frères bénis financièrement de contribuer aux frais de subsistance et aux besoins de l’église. Pour Monsieur Tando, ce mode de vie est inacceptable. En fait, il ne comprend pas encore comment vivre par la foi sans regarder aux circonstances comme le préconise la Parole. Il se limite donc à soutenir financièrement l’oeuvre de Dieu dans les églises locales. Entre autre, il demande à son pasteur de prier afin que Dieu change d’avis et le garde dans sa position actuelle en se servant de lui pour pourvoir financièrement au peuple de Dieu. Sa réponse est qu’il ne peut intervenir dans ce sens,. fermant ainsi une porte à son échappatoire.

Dans son cheminement spirituel, Monsieur Tando livre un combat intérieur entre le fait d’accepter le plan de Dieu ou demeurer dans son confort.

Or, pour l’y contraindre, le Seigneur crée des problèmes dans son entreprise qui le conduisent peu à peu à comprendre que s’il persiste dans son entêtement, tout va s’aggraver. La seule solution pour y mettre un terme, est de se soumettre à la volonté de Dieu. C’est ce qu’il fait lorsqu’il remet toutes les clés à ses associés dont le fils du chef de l’état et un investisseur Belge.

Après avoir fait ce premier pas, il s’obstine encore à vouloir gagner de l’argent en faisant du business. Malheureusement, peu importe l’affaire qu’il mène, l’issue se solde toujours par un échec. Notamment, il traite une affaire dans laquelle on lui remet un faux billet de cent dollars. Comme conséquence, il n’en tire aucun gain. De plus, son fournisseur de diamants le poursuit en justice et il se retrouve incarcéré.

La prison est munie d’une salle de réunions où il est possible de prier et de célébrer des cultes chrétiens. Il se met à chanter et à prier, car il comprend qu’il ne doit pas se fâcher contre Dieu. De retour à sa cellule, durant la nuit, le Seigneur lui fait comprendre que c’est ici que s’amorce son ministère de pasteur. Le lendemain, alors que les détenus essaient, en vain, de s’entendre sur celui qui dirigera la cession de prière, il intervient et tous se mettent à l’écouter. Il s étonne lui-même du flux de paroles qui sort de sa bouche et des citations bibliques qui remontent à sa mémoire sans avoir une Bible en mains. Ainsi, quatre-vingt âmes viennent à Jésus-Christ. Plusieurs personnes sont  libérées sans verser de caution.

 

Dix jours plus tard, c’est à son tour d’être libéré. En effet, lors de la transaction frauduleuse, par précaution, il avait noté sur une liste, les numéros des billets de banque. Il avait déposé cette liste pour sa défense. Voilà pourquoi, la justice l’acquitte considérant que s’il est coupable de recel de billets de banque, il ne se serait pas donné. la peine de noter leurs numéros.

A partir de là, Monsieur Tando se joint au pasteur de son église à la Mission Évangélique de la Croix du Christ en Afrique, sous la conduite du Révérend Elonga Ngola. Durand trois années, il l’accompagne partout pour visiter les malades, les frères et les sœurs. Il dort souvent à l’église et y vit presque tout le temps. Il apprend à renoncer à l’assurance que procure l’argent et à vivre dans l’humilité en dépendant de Dieu. Après avoir vécu dans l’opulence et le luxe matériels, il se retrouve pauvre, vivant de quelques dons et biens. Plus souvent qu’autrement, il n’a rien pour changer ses chaussures trouées. C’est le prix à payer. pour cheminer avec Jésus et témoigner de son amour envers Lui. Comme futur pasteur, il est éprouvé, épuré comme l’argent au creuset et façonné afin de devenir ce vase d’honneur, apte pour entrer pleinement dans les plans de Dieu pour sa vie” Au temps de Dieu, il se consacre à son  ministère..

Après son ordination par l’apôtre Boloko Tangasa, le Seigneur l’envoie  comme missionnaire en Namibie. C’est là, qu’il rencontre son épouse actuelle, Madame Théthé Kalanga Tando, qui, à l’époque, est sur le point d’émigrer au Canada. Il ne comprend pas clairement le plan de Dieu car, comment pourrait-elle partir à l’étranger alors que lui se voit travailler comme missionnaire en Namibie ?  Dans sa prière, il dit : “ Seigneur, si elle part, c’est que tu acceptes que je parte aussi au Canada. Si elle ne peut pas partir, c’est qu’elle doit rester ici.> Or, juste après le mariage, elle reçoit son visa et s’envole vers Québec.

 

Le Pasteur Tando n’a aucune idée du temps qu’il lui faudra, selon le plan de Dieu, avant de pouvoir rejoindre son épouse. En fait, il devra passer sept années en  Namibie pour parfaire sa formation et ouvrir sa propre église. En contrepartie, pendant ces années, son épouse prépare le chemin afin de l’accueillir au Canada.

Au début, il se joint à une église dont le serviteur de Dieu ne tient pas compte de ses recommandations. Il est considéré comme un chrétien de plus, sans lui accorder de responsabilités. Par ce fait, conduit par le St Esprit, il prie avec ceux qui vivent des problèmes. Il constitue une cellule de prière qui, jour après jour s’accroît en nombre, car les gens observent beaucoup de résultats. C’est ainsi que cette église passe d’une quarantaine de membres à plus de 200 en  six mois.

Parallèlement, il suit des cours dans un programme accéléré d’un institut biblique où il reçoit un enseignement sur la foi qui lui faisait défaut” Muni de ce solide bagage spirituel, il gradue en Ministry and Leadership Training ( www.faithdome.org).

Par la suite, le Seigneur lui fait comprendre qu’il doit quitter l’assemblée où il se trouve pour ouvrir sa propre église. Conscient de l’importance du ministère, il demande à Dieu de lui donner un nom pour son église. Il reçoit le mot  « adoption » du verset biblique Galates 4 :5

 

En Namibie, en date du 23 mai 2005, le Seigneur le  bénit avec l’Église Évangélique d’Adoption dont il est le fondateur. Le pasteur Tando devient une bénédiction pour le Corps du Christ. Par exemple, le Seigneur lui ouvre la porte à une station radiophonique de la ville, ‘’Channel 7”. Cette station est bénie. D’une part, le taux d’écoute s’accroît grâce à ses prédications et à son  enseignement sur la délivrance et la guérison. D’autre part, par la foi, le Pasteur Tando obtient des dons qui la sauvent de la faillite. En outre, Dieu agit à travers lui et sur les ondes, pour réaliser des miracles, des délivrances et des guérisons.

Pendant ces 7 années de ministère tout en étant séparé de son épouse, il a pris soin de former des disciples qui peuvent le relayer dans son église en Namibie. Finalement au temps de Dieu la porte c’est ouverte pour le Canada. Il rejoint ainsi son épouse à Québec et le Seigneur lui dit : « Tu dois rester à Québec afin d’établir un centre de prière et de délivrance ». Soumis à Dieu, l’Église Évangélique d’Adoption de Québec voit le jour  le 23 septembre 2008.

Le Pasteur Tando Godefroid est un homme de prière, intègre avec la crainte de Dieu. Il prend du temps dans la présence du Très-Haut dans la prière. C’est pourquoi, il représente une bénédiction pour le Corps de Christ. Œuvre dans la Ville de Québec, dans un ministère pastoral et apostolique, qui a la puissance d’anéantir les œuvres démoniaques. Il transmet la vérité profonde sur le combat spirituel, par lequel nous sommes appelés à récupérer nos bénédictions volées par Satan. Il présente Jésus-Christ et ne fait pas la promotion des églises. Ses prédications sont sans compromis et toujours accompagnées d’une puissance de délivrance et de guérison, car  la Parole elle-même est une puissance.

Le Pasteur Godefroid Tando est né à Kinshasa, République démocratique du Congo (Afrique). Marié à Madame Kalanga Tando Théthé. Il a donné sa vie à Jésus Christ à l’âge de 28 ans pendant qu’il était homme d’affaire en diamant, cuivre, cobalt et or.

Le Seigneur le bénissait en qualité d’homme d’affaire après sa conversion  il a travaillé pour Dieu en soutenant  financièrement l’œuvre de Dieu et dans le département de l’intercession. Il a influencé plusieurs églises à s’impliquer dans la vie de prière.

Pendant qu’il était au Katanga dans la République Démocratique du Congo dans les affaires de cobalt et cuivre, le Seigneur l’appel pour son œuvre, mais celui-ci ne voulais pas accepter l’appel de Dieu dans le ministère. Contraint par le Seigneur, il a perdue son poste d’emploi en qualité de directeur  d’exploitation de  mines.  Arrêter par le parquet de grande  instance du Katanga, cela où le ministère à vu le jour. 80 personnes en détention, ce fût la première église sans la bible mais le Seigneur lui inspirer l’écriture, plusieurs âmes sont venues en Jésus Christ et les autres étaient libérées sans payer.

Après le travail de 10 jours, le Seigneur l’a libéré gratuitement et s’est refugié à l’église Mission Évangélique de la Croix du Christ en Afrique sous la conduite du Révérant Elonga Ngola.

Après son ordination par l’apôtre Boloko Tangasa, le Seigneur lui envoi  comme missionnaire en Namibie enfin d’être connecter avec son épouse Madame Kalanga Tando Théthé qu’il appelle Jean Baptiste. Il sera gradué en Ministry and Leadership Training ( www.faithdome.org)

A partir de la Namibie, le Seigneur l’a bénis avec l’Église Évangélique d’Adoption dont il est le fondateur.   Le pasteur Tando est une bénédiction pour le Corps du  Christ car le Seigneur lui a ouvert la porte à une radio de la place, Channel 7. La station était bénis et  la code d’écoute était devenue plus élevé grâce à ces prédications et son  enseignement de délivrance et de guérison.

Immigrer au Canada, précisément à Québec, le Seigneur lui dit :

« Tu dois rester à Québec enfin d’établir un centre de prière et de  délivrance », soumis à Dieu, l’Église a vu  jour  le 23 septembre 2008.»

Le Pasteur Tando Godefroid homme de prière, intègre craint Dieu. Il prend du temps dans la présence du très haut dans la prière, ce pourquoi il est une bénédiction pour le Corps du christ. Œuvre dans la Ville de Québec, dans un Ministère Pastoral et Apostolique, qui à la puissance d’anéantir les œuvres démoniaques. Il transmet de vérité profonde sur le Combat Spirituel, auquel nous sommes appeler à récupérer notre Possession voler par satan. Il présente Jésus Christ et non la promotion des églises, ces prédications sont sans compromises et sont toujours accompagnées d’une puissance de délivrance et de guérison, car  la parole elle-même est une puissance.